22/09/2007

jealous...

C'est drole comme la jalousie

est passée de mon corps à la tienne...

Toi qui disait qu'il s'en foutait de moi,

et qui hier ne cessaient de me prendre dans ses bras,

ton regard noir ne nous dérangeait pas...

Quand il te veut, il ne veut plus de moi...

Mais quand il ne veut plus de toi,

c'est moi qu'il désire...

baiser_hotel

11:08 Écrit par black sheep dans pensées ephemeres | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.